COMPARATIF -  Fonctionnement - BIENFAITS


Comparatif du sauna traditionnel,
cabines chauffantes et cabines infrarouges

Le sauna traditionnel :
une notion dépassée

Le sauna traditionnel diffuse de fortes températures (de 70 à 110°C).

 

Ces chaleurs puissantes, qualifiées par certains d’étouffantes, sont absorbées par le corps qui est soumis alors à des conditions extrêmes.

 

Il est conseillé de prendre un avis médical avant de faire des séances de sauna car la liste des contres indications médicales est importante.

 

Protocole des séances

 

Durée des séances de sauna 8 à 15 minutes environ, puis on sort du sauna pour prendre impérativement une douche glacée pendant plusieurs minutes. L’action du froid resserre alors les pores de la peau et revitalise le corps. Ensuite, il est fortement conseillé de s’allonger environ 5 mn afin de faire redescendre le rythme cardiaque. On alterne ainsi jusqu’à trois fois les ( chaud / froid et repos ). Il ne faut pas oublier de bien se réhydrater entre chaque passage au sauna. Il est en effet possible de perdre jusqu’à un litre d’eau lors d’une séance de sauna.

 

 Contrairement au hammam, la chaleur du sauna est sèche et ressentie de façon plus intense. Il vaut mieux commencer la séance de sauna sur les bancs les moins élevés pour s’habituer à la température.

 

L’action de la chaleur dans le sauna traditionnel procure des bienfaits non-négligeables pour l’organisme à partir du moment ou le protocole des chocs thermiques ( chaud / froid et repos ) est respecté.

 

Contres indications médicales

 

Les couperoses, maladies cardio-vasculaires, nécroses myocardiques, petits vaisseaux sous-cutanés, varices et insuffisances veineuses, déconseillé aux asthmatiques et personnes souffrant de troubles respiratoires, hypertension, hypotension, troubles circulatoires, problèmes rénaux, diabète, épileptique, femmes enceinte, agor instable, infarctus du myocarde, rétrécissements aortiques sévères, infections aiguës, tumeurs malignes, sténose aortique.

Le sauna finlandais est-il bon pour la santé ?

Une chaleur difficile à supporter

La cabine infrarouge classique est communément appelée cabine chauffante car elle fonctionne comme un sauna traditionnel, avec un thermostat comme un chauffage central.

La perte des bienfaits des infrarouges due aux coupures régulières du thermostat est également constatée.

Les cabines chauffantes sont équipées de multiple réflecteurs qui diffusent sur l’ensemble du corps et notamment au niveau des jambes, très nocifs pour les troubles circulatoires, également au niveau du visage, assèchement du cuir chevelu et peut générer des brûlures au niveau des yeux ( pour les Infrarouges de type A "IRA" ).

 

Les cabines chauffantes diffusent une température agressive de 50° à 80° selon les fabricants et revendeurs discount. En résulte l’impossibilité d’un réglage individuel et adapté à chacun. Tout le monde est à la même exposition. 

 

Certaines cabines diffusent des rayonnements à spectre complet “IR A.B.C”.

Pour les rayonnements “IRA” utilisés à hauteur du visage, le port de lunettes de protection est fortement recommandé car ce sont des infrarouges pénétrant contrairement aux infrarouges IRC.

Passez à la cabine de sauna infrarouge Physiotherm !

La cabine de sauna PHYSIOTHERM est la seule à utiliser des températures dont l’amplitude varie de 27 à 37°C, permettant un ressenti et une transpiration naturelle et profonde pour prendre soin du corps en douceur.

 

PHYSIOTHERM est N°1 en Europe plus de 80.000 cabines vendues dans le monde grâce à sa technologie brevetée et protégée. C’est également le seul fabricant de cabines de sauna infrarouge qui possède ses propres départements de recherches scientifiques et médicales depuis 21 ans.

Innovant tel est le principe PHYSIOTHERM. Nos experts en interne ont travaillé avec passion pour développer un concept unique au monde.

 PHYSIOTHERM est implanté en milieux hospitaliers en Autriche, en Allemagne, en Suisse ainsi que dans les centres universitaires de recherche et centres de thalassothérapie. De plus, depuis 2009, en Autriche, les séances prescrites par les médecins sont remboursées par la TGKK (équivalent de notre sécurité sociale).

 

Le rayonnement des infrarouges est appliqué sur 10 à 12% de la surface du corps ciblé sur la colonne vertébrale. C’est la porte d’entrée de votre corps, qui va permettre la distribution de la chaleur, grâce à la circulation sanguine et lymphatique, jusqu’au plus profond de l’organisme.

 

La chaleur n’a rien à voir avec le déclenchement de la transpiration car elle est due au réchauffement du sang et du liquide lymphatique par les infrarouges.

Dans le sauna PHYSIOTHERM, on obtient une transpiration intense et naturelle, plus importante que dans un sauna traditionnel. Cela va favoriser la purification, la détoxication, la désacidification de l’organisme. Seul le sang active ce déclenchement car il est chauffé en douceur de 0,1 à 0,3°C.

L’augmentation du flux sanguin, après la vasodilatation, fait parvenir dans les tissus une production accrue de substances nutritives, d’oxygène, de globules blancs, d’anticorps. Il favorise le déplacement des catabolites dans les tissus.

 

Votre sauna infrarouge PHYSIOTHERM intègre une technologie de pointe brevetée les réflecteurs à base de sable de lave (Lavasand) permettent de diffuser une chaleur homogène sans coupure des infrarouges, 97% d'infrarouge de type C (IRC) et 3% d'infrarouge de type B (IRB). Ces détecteurs SensoCare (brevetés) permettent également une utilisation pour les personnes à mobilité réduite ainsi que pour les personnes âgées n’ayant plus de sensation de chaleur.

 

La chaleur est alors diffusée vers la peau sous forme de rayonnement naturel (IRC) Dès 30°C, celle-ci, douce et profonde, stimule les mécanismes de régulation physiologique du corps. Une transpiration intense, douce, apparaît et garantie un effet optimal. Celle-ci se déclenche à une température corporelle nettement en dessous de la zone de fièvre de 38°C.

 

Le contrôle des diffuseurs infrarouges est effectué par les instituts de recherche réputés : ARC Seibersdorf Research GmbH ainsi que par le TÜV-SUD. Il est conforme à toutes les normes CE.avec une GARANTIE À VIE.



Pourquoi justement une cabine infrarouge basse température de Physiotherm


De plus en plus de personnes ne supportent plus la chaleur étouffante des saunas (90° et +) ou des hammams (60° et +). Rien d’anormal à cela, puisqu’on sait aujourd’hui que de s’exposer à de fortes chaleurs au-delà de +/- 45°C, oblige le corps à se défendre contre cette chaleur inhabituelle, en soumettant le système cardio-vasculaire à rude épreuve pour maintenir une température corporelle interne entre 27 et 37°C (zone thermo neutre), d’où l’interdiction d’aller au sauna pour les personnes souffrants de problèmes cardiaques.

Dès 45°C, le cerveau envoie un message d’alerte au cœur pour lui dire « attention, il fait trop chaud, il faudrait me rafraîchir tout ça ». Le cœur pompe donc du sang (27 à 37°C) vers la peau exposée à +/- de 90° (sauna) pour la rafraîchir. Au contact de la chaleur, le sang se réchauffe.


Pour éviter que le sang chaud retourne directement vers le cœur (risque de collapsus circulatoire), les veines se rétrécissent ou se ferment, ce qui explique les rougeurs de la peau à la sortie du sauna. Plus on reste longtemps au sauna, plus le cœur envoie du sang vers la peau pour la rafraîchir et plus le risque d’un malaise cardiaque devient important.

Plus on utilise de sang pour rafraîchir la peau, moins il y en a pour faire fonctionner le reste du corps…

 

Pour permettre à ce sang de retourner rapidement vers le cœur, il est primordial, en sortant du sauna, de prendre une douche froide pour rafraîchir le sang qui se trouve à fleur de peau et lui permettre ainsi de retourner rapidement vers le cœur. C’est ce qu’on appelle l’effet « Kneipp ».